Le projet vise l'insertion de la population du quartier, en grande majorité d'origine étrangère, qui ne maîtrise pas le français, et qui, par l'apprentissage de la langue et des démarches de la vie courante, veut accéder à l'autonomie et à la citoyenneté. L'ASL privilégie la communication orale avec des mises en situation. Des ateliers complémentaires privilégient l'écrit, parfois important pour accéder à l'emploi et accompagner l'éducation des enfants.

Photo 2 7